Notre visite de l’école en février 2010

Après avoir vécu un coup d’Etat, après avoir sué sous une température de 40° à l’ombre et après avoir tenté de marcher dans les vents de sable, nous voici revenues la tête pleine de souvenirs.

Awoudénine, le village et son école étaient les buts de ce voyage.

Après deux heures de piste à partir d’Agadez, nous arrivons réellement au milieu de nulle part, loin de tout – nous n’avions plus en tête l’isolement, la solitude de ce lieu de vie de plus de 600 habitants.

Arrivées dans le village au soleil couchant, nous découvrons (en live) le complexe scolaire: les deux classes, la case cuisine, les latrines , le terrain de foot et plus loin le puits.

Les deux instituteurs  Silimane et Ballalo et les enfants nous accueillent.  Les cérémonies officielles seront pour demain.

A 8h le lendemain, les enfants arrivent ,sac au dos, de tous les coins du village, parfois de loin (superficie du village 16km2), et prennent le petit déjeuner: la bouillie de mil. Puis se mettent en rang pour le salut au drapeau et entrent dans leur classe.

Nous passons les premières heures de cours au milieu des élèves de la 3ème primaire, accueillies par un chant composé pour nous, un discours et puis au travail: lecture, dictée « Avant d’aller à l’école,Sami faivite, il se lève, se lave. Sa maman fait chauffer du lait… » suivi du cours de sciences naturelles « Le margouillat »(sorte de lézard) et du calcul: les multiplications. Emotion de voir ces filles et garçons actifs,  levant le doigt à chaque question, participant avec intérêt aux leçons. On repère certain(e)s élèves plus brillants.

Après la récréation, nous allons dans la classe des plus jeunes: 1ère et 2ème primaires. Etonnant, d’entendre les petits qui ont rejoint l’école en octobre, sans connaître un mot de français (la langue des Touaregs est le Tamacheq) suivre les cours en français: comprendre, réagir, écrire, calculer, réciter.:  « Connais tu mon beau village – Qui se mire au clair ruisseau – Ma maison parmi l’ombrage – Me sourit comme un berceau  »  L’instituteur Ballalo témoigne d’une grande patience envers ces petits de 5,6 ans.

A midi, le second repas est servi: riz et tomates.

Nous passons l’après midi à faire connaissance avec une dizaine de femmes du village dont plusieurs ont leur(s) enfants à l’école. Elles travaillaient le cuir, tissaient des nattes et fabriquaient des paniers. Avec la rébellion ces trois dernières année, toute  leur production s’est arrêtée. Espérons qu’avec la paix retrouvée, elles puissent reprendre ce travail générateur de petits revenus.

Avec l’aide de Silimane, nous leur distribuons des médicaments de base mais aussi des petits échantillons de parfum qui leur font chaque fois grand plaisir.

En fin de journée, les plus grands découvrent les puzzles que nous leur avons apportés (quel méli mélo!)Après le salut au drapeau vient le grand moment du match de football grâce aux ballons sortis de nos valises. Chacun s’en retourne à la « maison ».

Nous sommes invités pour le repas du soir chez Silimane, désormais le directeur de l’école. Nous faisons le point de la situation: les besoins urgents en matériel scolaire (les ardoises sont usées, les craies manquent…) De retour à Agadez, nous avons acheté  le matériel manquant.

D’autres demandes:

l- la partie inférieure du puits scolaire a souffert des pluies diluviennes du début septembre: à reconsolider d’urgence et ajouter un couvercle au puits pour sauvegarder la pureté de l’eau.

– Le directeur loge trois enfants dont la case est trop éloignée pour venir chaque jour à l’école; d’autres enfants dans la même situation souhaitent fréquenter l’école. La solution: construire un dortoir.

Nous attendons les devis pour le puits et le dortoir.

Le village composé de cases éparpillées sur 16km2 existe désormais en tant que village  grâce à cet  agora: l’école, le grenier aux céréales qui est aussi une épicerie sociale, le terrain de foot, le puits, l’enclos des chèvres. De nouveaux habitants s’y installent.

Que de choses encore à vous raconter ! N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez un petit exposé plus approfondi, la présentation des photos dont certaines sont déjà sur le site, des informations plus précises.

Voici les photos de notre séjour: