Jeudi 28 novembre : enfin au village !

Précédées par l’escorte militaire, nous voici enfin au village, après plus de 3h sur une piste ensablée (Agadez-Awoudénine :80 kms)

Premier choc: le complexe scolaire protégé (150m x 100m) par la clôture que nous n’avions pas encore vue. Belle protection pour les écoliers et les bâtiments.

Cliquer sur les photos pour les agrandir

Nous sommes attendus par le chef du village et d’autres notoriétés, le nouveau directeur-instituteur, les élèves (anciens et nouveaux), les mamans qui vont jouer de la musique, les papas qui vont danser, sans oublier l’âne Marcel.

 

 

 

 

Larmes aux yeux :

2006: pose de la 1ère pierre

2013 : 7ème rentrée des classes !

Premier discours de Mamadou Dalla, le nouveau directeur,


suivi d’un discours d’une élève.

18h, la nuit tombe- nous allons nous coucher sous les milliers d’étoiles- surveillées par les soldats.

VENDREDI 29 NOVEMBRE

p1030962Après le lever du drapeau, avec les élèves en rangs, nous entrons dans la classe unique: un seul instituteur est nommé par l’Etat pour le moment.(Nous avons rencontré plus tard le Directeur du Dren qui nous a promis le retour de Rhissa -un merveilleux ancien instituteur – et un nouveau normalien sous peu).


Nous découvrons avec plaisir que Mamadou est très organisé, très précis. Immédiatement il crée une pharmacie scolaire avec les 5 Kgs de médicaments reçus de « Pharmaciens sans frontière » et range le matériel scolaire que nous avons apporté.

Puis, nous allons admirer le jardin-scolaire: quelques cultures bien vertes.Bientôt la récolte des oignons. La moto-pompe aide à l’irrigation. La location du jardin scolaire s’achève fin juin. Le propriétaire va vendre le terrain et demande une énorme somme. Problème à creuser!

SAMEDI 30 NOVEMBRE

VISITE DES BATIMENTS SCOLAIRES:

Dortoir: nécessité d’un double chargeur pour le panneau solaire et remplacement d’une lampe.

Classes: les bancs ont besoin de petites réparations.

Latrines sèches: deux portes à réparer.

La salle à manger qui protégait les écoliers du soleil a disparu – demande est faite aux parents de la reconstruire.

Nécessité de construire un logement pour les instituteurs.

CONSULTATIONS : Thérèse – le 3ème pied du Trépied- est médecin.

Le 1er dispensaire est à 7 km du village.Durant de longues heures, elle a soigné des enfants: toux, nez qui coulent,bronches,blessures (un âne avait mordu un enfant), etc.

Puis les femmes enceintes, les femmes âgées et d’autres… avec de nombreux « petits » problèmes.

Quelques hommes également. Plusieurs cataractes.

La pharmacie scolaire fût déjà très employée.

Dernière soirée sous les étoiles !

Un soldat de l’escorte est très malade – Thérèse l’a soigné mais le commandant décide qu’il doit être hospitalisé à Agadez.

Nous partirons demain matin.

AGADEZ :

Nous revoici à Agadez et nous allons rencontrer « nos » collégiens !

Ils nous attendent dans la maison que l’Ecole a loué pour eux (grâce aux parrainages).Triste état de la maison, mais les locations coûtent très chers à Agadez.

Parmi,ces enfants que nous avons connus à leur entrée à l’Ecole, certains sont aujourd’hui des grands jeunes gens . Tous sont sérieux et bien évidemment, nous font un discours et puis se plongent, avec grand plaisir, dans les livres que nous leur avons apportés ainsi que dans les lettres des écoliers d’Angers.

Ils suivent les cours dans des classes de plus de 80 élèves !

Un soutien le soir s’impose….

Nous déjeunons avec eux et nous « papotons » ensemble. De bons moments.



Notre objectif lors de la création de l’Ecole, d’en faire des citoyens à part entière,avance!

Un pas en avant grâce à vous tous qui nous soutenez depuis de longues années.

Les jours suivants, outre les longues heures passées à la banque BIA (merci à Martine notre trésorière), nous réglons divers problèmes qui ne peuvent se discuter via les mails.

UN PETIT PLUS : un jour et demi dans le désert

Avec l’escorte, nous avons pu marcher, dormir dans le désert( 150 km d’Agadez) -désert qui nous manque depuis si longtemps.

CES 12 JOURS,TROP COURTS, VECUS SANS PROBLEME AUSSI BIEN A NIAMEY,QU’A AGADEZ, QU’A AWOUDENINE FURENT POUR NOUS DE TRES BEAUX JOURS !

imgp6588

Une réflexion au sujet de « Jeudi 28 novembre : enfin au village ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *