Et demain ?

La 2ème convention entre l’asbl Niger- Ecole de l’Acacia, les villageois et le ministère de l’Education de base s’est terminée en juin 2013 lorsque les  14 premiers écoliers ont terminé le cycle de 6 années scolaires.

Depuis le début de ce projet, des démarches ont été accomplies pour assurer la pérennité de l’Ecole et elles ont réussi : Depuis la rentrée d’octobre 2013, l’Etat  a repris l’Ecole.Il assurera les traitements des instituteurs,  les livres scolaires, et un 1/6 ème de la nourriture. l’UNICEF fournira le matériel scolaire.

Par une  nouvelle convention pour l’année scolaire 2013-2014, l’ASBL « Niger-Ecole de l’Acacia » assumera le supplément de traitement pour le Directeur et surtout la nourriture pour les enfants dont environ une trentaine d ‘internes.

Les 6 garçons et la fille qui sont aujourd’hui au collège d’Agadez sont soutenus grâcde à des parrainages.

 

Nous continuons à soutenir les villageois sur les possibilités d’activités génératrices de revenus pour le village , afin qu’ils soutiennent de plus en plus « leur école ».

Les années de rébellion, les enlèvements  d’otages français  ont supprimé tout tourisme,qui outre la perte du travail des hommes ,ont provoqué l’arrêt de la production des femmes: travail du cuir, tissages des nattes, fabrication de paniers.  Nous espérons, avec elles, que le pays retrouve la paix.

La culture de l’oignon pourrait être génératrice de revenus -un micro-crédit a été obtenu  il y a quelques mois.