Origine du projet

gardons-le-lien

 

Nous sommes trois amies passionnées du Sahara et particulièrement du Niger. Nos voyages nous ont emmenées plus loin encore que nous ne l’imaginions…

Au milieu de nulle part

D’année en année, nous avons découvert avec notre guide ABOLI la beauté des sables du désert et des rochers de l’Aïr, ce massif montagneux au nord/est d’Agadez.
En mars 2006, Aboli au nom des parents de son village nous a demandé « Aidez mon village à construire une école pour nos enfants » 

Le Niger se classe parmi les pays les moins scolarisés de la planète. Seulement 21% des enfants en âge scolaire fréquentent un établissement scolaire. Le taux d’alphabétisation des adultes est de 17 %.

Le village d’Aboli (cliquez ici pour voir le plan): Awoudénine est situé à environ 80km au nord de la ville d’Agadez, dans le département de Tchérozérine. Sa superficie est de 12km2. Il regroupe une centaine de familles d’éleveurs soit environ 600 personnes. Certains villageois cultivent quelques jardins sans rendement significatif dans cette région désertique au pied du massif de l’Aïr.

Localisation Awoudénine

Pour les familles d’Awoudénine, l’existence d’une école dans leur village est un objectif primordial : donner à  leurs enfants l’accès à l’éducation, à la connaissance laquelle sera le levier pour leur permettre de devenir des citoyens conscients de leurs droits, d’être membres à part entière de la société civile, pouvant être à même d’ interpeller les responsables politiques.  

Après réflexions, notre trio s’est mis au travail : étude approfondie de la situation du secteur éducation, récolte d’informations auprès d’autres associations ayant porté le même projet, démarches auprès des autorités nigériennes, etc…