Historique du projet

Novembre 2006

accord– Signature de la convention entre l’association des parents et notre association pour la création d’une école communautaire mixte et bilingue (français-tamacheq).

– Mise en place d’un COGES (comité de gestion de l’école)

premiere_pierre

Pose de la première pierre

Juin 2007

silimane_1

 

Silimane Ahmed est le 1er instituteur engagé. C’est un villageois qui connait bien les habitants et leurs enfants.

– La première classe de l’Ecole de l’Acacia est construite en semi dur

– Les bancs et pupitres sont fournis

Juillet 2007

– Une case cuisine est construite
– La cuisinière  est engagée.

15 octobre 2007

– La 1ère rentrée des classes a lieu ! Pour 36 enfants dont 13 filles. L’école dispense le même programme que les écoles publiques.

Mai- Juin 2008

– Construction d’un puits scolaire

– Construction de latrines sèches.

15 octobre 2008

– 2ème rentrée des classes : 34 enfants en 2ème primaire (les parents de 3 enfants ayant déménagé + un nouveau)
– 10 enfants en 1ère primaire (8 garçons et 2 filles)

 

Janvier 2009

Voyage (à leur frais) des 3 responsables à Niamey :

 

– deux jours de travail avec Silimane l’instituteur et Aboli représentant le village
– démarche auprès du Ministère de l’Education de base en vue d’assurer la reprise de l’Ecole par l’Etat à la fin de la 3ème année de fonctionnement
– démarche auprès du PAM (Programme Alimentaire Mondial) afin d’obtenir une aide pour la nourriture (2 repas) offerte aux enfants
– même démarche auprès du responsable des cantines au sein du Ministère de l’Education de Base.

Ces dossiers ont été envoyés aux autorités.

Mai-Juin 2009 

– Construction d’une 2ème classe.

Octobre 2009

– 3ème rentrée des classes
– prévision : une soixantaine d’écoliers !
– 3 classes en fonctionnement
– engagement d’un 2ème instituteur : Mohamed BALALO

Février 2010

 Séjour du Trépied au village .Nombreux contacts et échanges avec les instituteurs. ainsi qu’avec une délégation des femmes du village

– Nous suivons les cours en 3ème primaire, puis chez les petits (1ère et 2ème années primaire). Les ardoises sont usées, les craies manquent. Au retour à Agadez (ville à 80 km) nous achetons le matériel scolaire déficient.

– Ayant apporté des ballons, nous sommes les « invités » du match de football en fin d’après midi.

 

– Le directeur nous explique la nécessité de la construction d’un dortoir. Pour rappel, le village s’étend sur 16 km2.

Octobre 2010

– 4ème rentrée des classes
– ouverture du dortoir pour 20 écoliers

 

Mai juin 2011

– Construction de la 3ème classe

Octobre 2011

– 5ème rentrée des classes
– 64 élèves dont un tiers de filles
– engagement d’un 3ème instituteur Rhissa

Octobre 2012

– 6ème rentrée des classes

-12 nouveaux élèves dont 5 filles

– 7 nouveaux écoliers seront internes.